Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Et si on n'avait pas tout essayé contre le chômage de longue durée

  1. Personne n’est inemployable lorsque l’emploi est adapté aux capacités et aux compétences des personnes.

  2. Ce n’est pas le travail qui manque, un grand nombre de travaux utiles, d’une grande diversité, restent à réaliser.

  3. Ce n’est pas l’argent qui manque, la privation d’emploi coûte plus cher que la production d’emploi.

Le projet s’appuie sur plusieurs principes fondamentaux 

  • L’exhaustivité territoriale : un emploi doit pouvoir être proposé à toute personne volontaire privée durablement d’emploi et résidant sur un territoire participant à l’expérimentation. A noter qu’un tiers des personnes mobilisées autour du projet retrouvent un emploi avant même l’entrée dans une entreprise à but d’emploi (EBE), et ce grâce à la dynamique territoriale créée sur le territoire.

 

  • L’embauche non sélective : l’emploi est produit en fonction des savoir-faire, des envies, des possibilités des personnes et de leur date de candidature.

 

  • L’emploi en CDI à temps choisi : apporter une sécurité à celles et ceux qui subissent le plus durement la pénurie d’emploi avec le recours au CDI et permettre à la personne de choisir son temps de travail.

 

  • Une montée en compétences : l’emploi proposé aux personnes doit leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences. Le caractère formateur de cet emploi doit donc toujours être garanti : montée en compétences sur un poste de travail donné, mobilité professionnelle au sein de l’entreprise, formation continue…

 

  • La création d’emplois supplémentaires : les emplois créés par les entreprises à but d’emploi ne se substituent pas aux emplois existants et viennent répondre à un besoin sur le territoire.

Glossaire

  • L’entreprise à but d’emploi (EBE) : désigne l’entreprise de l’économie sociale et solidaire proposée par les territoires au conventionnement pour embaucher, sans sélection, les personnes durablement privées d’emploi et pour mettre en œuvre les travaux utiles.

  • Le Comité local pour l’emploi (CLE) : désigne le groupe qui, à la suite de la « fabrique du consensus », engage l’action et pilote le plan d’action pour la suppression de la privation d’emploi sur le territoire. Il est présidé et réuni par le Maire ou le Président de l’agglomération. Il est responsable de l’animation en continu du consensus local pour la suppression de la privation d’emploi, de la rencontre des personnes concernées (recensement des savoir-faire, des propositions de travaux utiles et des besoins de formation), de la non concurrence et à la complémentarité des travaux utiles avec l’offre existante sur le territoire.

  • Equipe Projet : L’équipe projet est la structure opérationnelle qui met en œuvre les décisions du Comité local de l’emploi. Elle recherche les emplois nouveaux et supplémentaires répondant à des besoins non pourvus sur le territoire. Elle fait le lien entre les personnes privées d’emploi et l’EBE, elle coordonne tous les intervenants impliqués dans la bonne marche du projet. L’Equipe-projet est une structure pérenne qui accompagne l’expérimentation dans la durée. Elle en assure le suivi documenté à destination des financeurs et des instances d’évaluation.

FAQ